Urgences 24h/ 24
sur appel téléphonique

Salle d'imagerie - clinique vétérinaire Pévélia & des Sables

Salle d'imagerie, clinique vétérinaire Pévélia & des Sables

Nous sommes équipés d’un appareil radiographique numérique. Outre la qualité de l’image, cette nouvelle technologie nous permet de diminuer l’exposition aux rayons en limitant le nombre de clichés. De plus, nous avons la possibilité de zoomer sur la lésion et ainsi mettre en évidence des détails non visibles sur les radiographies classiques. Enfin, les clichés radiographiques sont stockés dans une base de données et peuvent être envoyés directement par mail à la structure référée ou au propriétaire. L’arrêt de l’impression systématique des radiographies limite l’utilisation de produits chimiques.

Cet examen complémentaire nous permet d’avoir une image en 2 dimensions de la région radiographiée de l’animal, un peu comme une « photo de l’intérieur » .
 
Dans quel cas utilise-t-on cette méthode ?

  • LA RADIOGRAPHIE OSSEUSE :
C’est l’examen de choix lors de boiterie. En effet, tous les os apparaissent en blanc. Ainsi, la radiographie nous permet de déceler les fractures, fêlures (fissures dans un os) ou luxation osseuse ( déboîtement d’une articulation). Cet examen nous aide aussi à mettre en évidence les signes d’arthrose avancée.

Une radiographie dite de « Dysplasie » des hanches et/ou des coudes est l’examen complémentaire obligatoire et officiel pour inscrire certaines races de chiens au LOF (Livre des Origines Françaises). Pour être valable, cette radiographie doit être faite sous anesthésie générale à la fin de la croissance du chien, selon un cahier des charges très précis.

  • LA RADIOGRAPHIE ABDOMINALE :
C’est un examen utile lors de problèmes digestifs ou urinaires. Il nous permet de mettre en évidence :


- un organe distendu (distension +/- torsion de l’estomac chez les chiens de grande taille , trouble de transit digestif, accumulation de pus dans l’utérus, ..)
- une masse anormale (tumeur de la rate, du foie, d’un rein ..)
- un corps étranger dans le tube digestif
- des calculs dans la vessie.

Le transit digestif peut être évalué par un protocole comprenant plusieurs radiographies à quelques heures d’intervalle après ingestion de baryte (substance radio-opaque dont on suit le cheminement intestinal) . Cela nous permet de déceler les occlusions intestinales.

Enfin, la radiographie abdominale est pratiquée à partir du 50ème jour de gestation chez la chienne et la chatte afin de compter le nombre de chiots/chatons à naître. La radiographie abdominale est souvent complétée voire remplacée par l’échographie abdominale.

  • LA RADIOGRAPHIE THORACIQUE :
Cet examen nous permet d’avoir une image du cœur et des poumons. Il est indiqué :

- lors de toux récidivante
- si on suspecte une pneumopathie (atteinte des poumons)
- lorsque qu’on suspecte une pathologie cardiaque. 
 
Cependant, l’échocardiographie (échographie du cœur) nous donne plus d’informations.